Présentation de ma chaine Youtube et pourquoi Facebook m’énerve

Ma chaine Youtube et pourquoi Facebook m’énerve

Bonjour,

Je vous présente ma chaine Youtube. Ce sont des Podcasts augmentés. Je me filme et puis j’extrais le MP3 pour mon Soundcloud. Je la dédie aux stratégies digitales, à la formation et à une certaine Geek Attitude.

Je suis un convaincu de l’Inbound Marketing (voir cette vidéo). Tout d’abord parce que les gens en ont marre de la publicité traditionnelle. Ils attendent du contenu de qualité. Ils viennent vous rencontrer pour vous découvrir bien sûr, mais surtout pour voir ce que vous proposez.

56 % des clients vont d’abord voir en ligne avant d’acheter. C’est énorme. Nous n’avons plus le choix.

Nous sommes tous confrontés à ce que les marketeurs appellent la valeur perçue. C’est-à-dire que vous allez être jugé sur votre contenu. Vous êtes donc soumis à la critique. L’avantage est que vous pouvez sans passer par les médias classiques vous faire connaître. Vous pouvez créer votre télévision, votre journal, votre magazine voire votre radio en ligne. C’est une révolution!

Tibo Inshape invité à TF1 pour son parcours de Youtubeur. Pensez-vous que cela aurait été possible il y a 5 ans! Never. Maintenant, les médias classiques se sont enfin rendu compte qu’ils allaient mourir sans une profonde évolution de leur stratégie digitale. L’avenir nous dira s’ils ne l’ont pas fait trop tard.

Alors que faire en 2018? Du contenu chers entrepreneurs, chères entrepreneuses. Du contenu, du contenu encore et toujours.

One rule: la qualité.

En 2018, le niveau de qualité doit monter d’un cran pour passer au-dessus de la masse de millions de gens qui s’y frottent. Voici un exemple sur Youtube

Mon préféré, celui que j’adore dans la catégorie: geek attitude, je me la pète pas, mais je suis un monstre.

Peter McKinnon

Et voici la première vidéo sur Youtube, “Moi au zoo” Nous sommes le 23 avril 2005.

Comme je vous l’écris plus haut. La qualité doit monter d’un cran. Cependant, j’aimerais faire une remarque aussi sur un phénomène actuel qui est de transformer Youtube en super grosse production. Ce qui a mon sens nous fait perdre le côté “In de real life” comme on dit.

Votre stratégie digitale sera de probablement trouver le juste milieu entre vos moyens financiers pour produire et votre capacité à être créatif.

Votre défi d’entrepreneur sera bien là. Etre créatif, original tout en modérant vos couts. Voilà qui est passionnant.

J’ai créé ma société en Belgique au mois d’octobre 2016. Et depuis, je me cherche, je me forme. Je pense enfin avoir trouvé ma ligne éditoriale pour mes vidéos. En mode grizzly comme je me plait à le dire. Bon après un grizzly, c’est gentil aussi… Il suffit de ne pas trop l’ennuyer. 🙂

Je suis maintenant parti pour construire ma marque déposée “Digital Makers Agency”. C’est d’ailleurs assez magique que j’aie donné DM74 comme nom à ma société. Il n’y a pas de hasard dans la vie.

Venons-en à mon coup de gueule contre Facebook

Mark Zukerger, vous savez, le patron imberbe le plus riche du monde. Il a publié un post qui stipulait que l’algorithme de son réseau social allait changer.

One of our big focus areas for 2018 is making sure the time we all spend on Facebook is time well spent.

We built Facebook to help people stay connected and bring us closer together with the people that matter to us. That’s why we’ve always put friends and family at the core of the experience. Research shows that strengthening our relationships improves our well-being and happiness.

But recently we’ve gotten feedback from our community that public content — posts from businesses, brands and media — is crowding out the personal moments that lead us to connect more with each other.

It’s easy to understand how we got here. Video and other public content have exploded on Facebook in the past couple of years. Since there’s more public content than posts from your friends and family, the balance of what’s in News Feed has shifted away from the most important thing Facebook can do — help us connect with each other.

We feel a responsibility to make sure our services aren’t just fun to use, but also good for people’s well-being. So we’ve studied this trend carefully by looking at the academic research and doing our own research with leading experts at universities.

The research shows that when we use social media to connect with people we care about, it can be good for our well-being. We can feel more connected and less lonely, and that correlates with long term measures of happiness and health. On the other hand, passively reading articles or watching videos — even if they’re entertaining or informative — may not be as good.

Based on this, we’re making a major change to how we build Facebook. I’m changing the goal I give our product teams from focusing on helping you find relevant content to helping you have more meaningful social interactions.

We started making changes in this direction last year, but it will take months for this new focus to make its way through all our products. The first changes you’ll see will be in News Feed, where you can expect to see more from your friends, family and groups.

As we roll this out, you’ll see less public content like posts from businesses, brands, and media. And the public content you see more will be held to the same standard — it should encourage meaningful interactions between people.

For example, there are many tight-knit communities around TV shows and sports teams. We’ve seen people interact way more around live videos than regular ones. Some news helps start conversations on important issues. But too often today, watching video, reading news or getting a page update is just a passive experience.

Now, I want to be clear: by making these changes, I expect the time people spend on Facebook and some measures of engagement will go down. But I also expect the time you do spend on Facebook will be more valuable. And if we do the right thing, I believe that will be good for our community and our business over the long term too.

At its best, Facebook has always been about personal connections. By focusing on bringing people closer together — whether it’s with family and friends, or around important moments in the world — we can help make sure that Facebook is time well spent.

 

Je vous passe la pommade infâme qui le justifie. En gros, son algorithme est de la merde. Il n’arrive pas à l’améliorer. Il veut encore plus de fric. Il a donc décidé de supprimer le reach naturel des marques. (reach= portée=le nombre de personnes qui voient naturellement votre post) En moyenne pour 100 “amis” Facebook, 3 à 7 seulement voit votre post… Eh oui… Mais ça, nous le savions. Ce qui change, c’est qu’alors que nous avons créé une page pro pour mieux utiliser les outils pros de Facebook, la donne vient de changer. En effet, les pages pros ne pourront être vues que part de la publicité payante. BOUM.

Donc, pour les boites qui font de la pub. Bien rien ne change. Mais pour les jeunes entrepreneurs (oui je suis jeune! Qui ose dire le contraire!) comme moi, cela va m’imposer de payer, betallen, pay, bilden.

Je le savais en fait depuis un petit temps. Actuellement, chaque vidéo postée sur Facebook est poussée par la pub à hauteur de 20 euros pour une semaine. A terme, mon budget sera de 5 euros par jour.

Vous ne voulez pas payer. Deux solutions:

  • la première, vous oubliez Facedebouc
  • la seconde, vous allez sur le web pour écouter tous les pseudo-experts qui vont vous donner plein de trucs pour ne rien payer (ah oui, leur formation sur comment ne rien payer. SIC)
  • la troisième (je sais j’avais dit deux), comprendre que dans toutes stratégies digitales, il faut être en mode lean startup. Réagir vite et changer ce qui doit être changé.

Allez, je vous laisse à vos réflexions. N’hésitez pas à faire part de vos réflexions dans les commentaires sur mon billet ou sur ma chaine Youtube.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.